Aubépine (Crataegus monogyna Jacq.) Eingriffelige Weißdorn

Par défaut

Aubépine (Crataegus monogynaEingriffelige Weißdorn

AubépineAubépine (Crataegus monogyna Jacq.)

FR – L’Aubépine monogyne (Crataegus monogyna), aussi appelée Aubépine à un style, est une plante du genre Crataegus et de la famille des Malaceae (Anciennement Rosaceae).
Utilisation médicale
Agitation – Angoisse anxiété peur inexpliquée – Anti-arythmiques – Antispasmodique – Anxiété, palpitations – Cardiotonique, insuffisance cardiaque – Cholestérol (diminue le mauvais) – Cœur (équilibre les fonctions cardiaques) – Colite inflammation du gros intestins – Dépression déprime constante – Fatigue nerveuse – Hypertension artérielle (diminue) – Hypotenseur (réduit l’hypertension) – Infarctus du myocarde angine de poitrine – Irritabilité – Jambes lourdes – Ménopause / Préménopause – Nervosité, agitation, irritabilité – Palpitation cardiaque (Tachycardie) – Prévention des maladies cardio-vasculaires – Problèmes cardiaques hypertension artérielle – Règles abondantes et douloureuses – Sédatif / tranquilisant – Sommeil (rétablir à court terme) – Spasmes gastro-intestinaux – Stimulant (augmente la vitalité) – Stress, anxiété, nervosité – Syndrome de Gilles de la Tourette – Tachycardie (prévention) – Tranquilisant – Varices (dilatation des veines) insuffisance veineuse – Vasodilatateur – Vertiges Acouphènes Bourdonnements d’oreille.
Propriétés Médicinales :
Seules les fleurs et les baies sont utilisées, et uniquement en usage interne, et généralement pour des traitements de longue durée de type traitement de fond (l’Aubépine met du temps à agir, et elle ne s’accumule pas dans le corps).
L’Aubépine est utilisée pour soigner les palpitations, les douleurs cardiaques, l’angine de poitrine, les spasmes vasculaires, la tachycardie et autres arythmies, et l’hypertension. Elle s’utilise aussi pour traiter les bouffées congestives, les insomnies et autres désagréments de la ménopause, l’athérosclérose, les troubles de dystonies neurovégétatives (angoisses, vertiges, bourdonnement d’oreille), mais aussi les diarrhées, la dysenterie, et la lithiase urinaire et biliaire.
Pour tout cela vous pouvez la prendre sous forme d’infusion d’une cuillerée à café d’Aubépine par tasse d’eau bouillante, à prendre à raison de 2 à 3 tasses par jour. Vous pouvez aussi la prendre sous forme d’extrait fluide à raison de 10 à 15 gouttes, 3 fois par jour, ou de tisane de baies, constituée de 15 g de baies pour un litre d’eau, à prendre à raison de 2 à 3 tasses par jour.
Contre l’hypertension vous pouvez prendre de la teinture alcoolique d’Aubépine au 1/5, à raison de 20 gouttes avant chaque repas, 3 semaines par mois. Contre les spasmes et l’insomnie cette teinture est à prendre à raison de 40 gouttes au coucher.
Contre les spasmes, vous pouvez vous faire une mixture composée de 20 g de teinture d’Aubépine, et de 10 g de teinture de Passiflore et d’alcoolature de Ballote à parts égales, à prendre à raison de 40 à 60 gouttes, 3 fois par jour.
Contre l’anxiété, l’angoisse, ou les névroses, vous pouvez prendre un mélange, constitué de 1 g de teinture de Belladone, et de 10 g de teinture d’Aubépine et de teinture de Passiflore à parts égales, à raison de 20 gouttes dans un peu d’eau, 2 fois par jour.
Contre les arythmies, tachycardies, et autres palpitations, vous pouvez prendre un mélange composé de 3 g de teinture de Passiflore et de teinture d’Aubépine à parts égales, de 4 g d’extrait de Valériane, et une quantité suffisante d’hydrolat de Menthe pour un volume total de 90 ml, à prendre à raison d’une cuillerée à café dans un peu d’eau.
Enfin, contre les troubles de la ménopause, les dyspepsies nerveuses et les insomnies des cardiaques, vous pouvez prendre un vin composé de 100 g de Gui, 50 g d’Aubépine pour un litre de vin blanc, que vous laisserez macérer pendant une semaine. Ce vin est à prendre à raison d’un verre à madère avant les 2 repas principaux.
Toxicité : Plante peu toxique voire atoxique
Organes incriminés : Fruits attirant les enfants au cours de dînettes improvisées ; ces derniers ne sont heureusement pas toxiques (certains auteurs leur prêtent une très faible toxicité) et leur chair farineuse et leur saveur fade ne poussent pas à la consommation.
Remarques : ee pollen est considéré comme allergisant.

Propriétés Magiques :

L’Aubépine était autrefois utilisée pour décorer les mâts de Mai. On a cru aussi pendant longtemps que les Aubépines étaient des sorcières qui s’était transformées d’elles mêmes en arbre ! D’ailleurs les sorcières ont longtemps fait leurs rites autour de cet arbre.

L’Aubépine a longtemps été utilisée pour augmenter la fertilité. A cause de ce pouvoir elle était utilisée lors des mariages, spécialement ceux qui avaient lieu au printemps. Les feuilles, étaient curieusement, aussi utilisées pour accroître ou maintenir la fidélité ou la chasteté. Dans ce but elles étaient disposées autour du lit ou de la chambre à coucher.

Mise dans un sachet à bord d’un bateau pêcheur, l’Aubépine assure une bonne prise et portée sur soi, elle apporte la joie et le bonheur aux personnes tristes ou déprimées.

Elle protège aussi contre la foudre, et dans une maison ou se trouve de l’Aubépine, aucun esprit mauvais ne peut entrer, et elle protège aussi les maisons contre les dégâts causés par les orages. Les Romains en plaçait dans les berceaux pour protéger les enfants contre les mauvais sorts. Dans le passé la plupart des jardins de sorcières contenaient au moins un pied d’Aubépine.

L’Aubépine est dédiée aux fées, et elle fait partie des trois arbres de la triade féerique en Angleterre :  » Chêne, Frêne, et Aubépine », et lorsque ces trois arbres poussaient ensemble, il était dit que l’on pouvait alors voir des fées.

DE – Der Eingriffelige Weißdorn (Crataegus monogyna), auch Hagedorn, ist eine Pflanzenart der Gattung Weißdorne, die zu den Kernobstgewächsen (Pyrinae) innerhalb der Familie der Rosengewächse (Rosaceae) zählen.

ENCrataegus monogyna, known as common hawthorn or single-seeded hawthorn, other common names include may, mayblossom, maythorn, quickthorn, whitethorn, motherdie, and haw. This species is one of several that have been referred to as Crataegus oxyacantha, a name that has been rejected by the botanical community as too ambiguous.

 

Advertisements