Ail (Allium sativum L.) Knoblauch

Par défaut

Ail (Allium sativum L.Knoblauch

AilAil (Allium sativum L.)
FRL’ail, ail commun ou ail cultivé (Allium sativum) est une espèce de plante potagère vivace monocotylédone dont les bulbes, à l’odeur et au goût forts, sont souvent employés comme condiment en cuisine.
Utilisation médicale
Abcès dentaire (infection localisée et limitée) – Acidose – affections cardiaques – Allergies respiratoires – Andropause – Angine (maux de gorge) – Antibactérien (bactéries) – anti-coagulant – Anti-inflammatoires – antioxydant, anti-vieillissement – Antiseptique – Antivieillissement antioxydant – Antiviral majeur (virus) – Aphrodisiaque (pour Homme) – Aphtes – Artériosclérose (dégénérescence des artères) – Artériosclérose (dégénérescence des artères) – Asthme – Blessure fracture entorse – Cancers tumeurs (en prévention) – Cardiotonique, insuffisance cardiaque – Cholestérol (diminue le mauvais) – Circulation sanguine fludifier le sang (artères/veines) – Cœur (équilibre les fonctions cardiaques) – Confiance en soi goût du risque – Congestion pulmonaire – Constipation (laxatif) – Coqueluche – Cystite urétrite – Dents bouche gorge – Dépendance (physique et émotionnelle) – Dépuratif sanguin (drainer et purifier le sang) – Désintoxicante – Dysfonctionnement érectile – Endurance physique (augmente) – Fatigue chronique inexpliquée – Fatigue globale affaiblissement asthénie – Fatigue sportive – Fièvre état fébrile – Gale (infection contagieuse de la peau) – Gastro-entérite, diarrhée infectieuse – Grippe état fébrile refroidissement – Helicobacter pilori – Herpès – Hypertension artérielle (diminue) – Immunité (tendance aux infections) – Infarctus du myocarde angine de poitrine – Infections urinaires, cystite, urétrite – Infertilité (homme) – Inflammation des testicules (hydrocèle orchite…) – Intestins (purification) – Jaunisse ictère (blancs des yeux jaunes) – Leucémies (prévention) – Lymphe (décongestionner drainer) – Lymphome (cancer des nœuds lymphatiques) – Mal de gorge – Maladie de Lyme (infection bactérienne) – Maladies tropicales – Masse musculaire anabolisant (développement des muscles) – Mauvaise haleine – Occlusion intestinale Constipation extrème – Orgelets (furoncle) infections des cils de la paupière – Otite problèmes ORL – Palpitation cardiaque (Tachycardie) – Pancréas (Insuffisance pancréatique) – Parkinson maladies neurogoliques chroniques – Phlébite (formation de caillots sanguins dans une veine) – Piqûre de moustique venin de guêpe abeille araignées (usage externe) – Piqûres d’insectes, démangeaisons – Pneumonie pleurésie – Poliomyélite Polio – Poumons (Bronchite Laryngite Pharyngite…) – Prévention de la gueule de bois (protection contre l’alcool) – Prévention des maladies cardio-vasculaires – Probiotiques (bonnes bactéries pour l’intestin) – Problèmes cardiaques hypertension artérielle – Problèmes de coeur (amour) – Problèmes de peaux allergies – Psoriasis – Régime Obésité (maigrir perdre du poids) – Repas copieux (digestifs) – Résistance au froid – Restaurer la flore intestinale – Rhinopharyngite – Rhume rhinite – Rougeole (infection virale – même virus que les Oreillons) – SIDA Immunodéficience HIV (renforcer le système immunitaire) – Sinusite – Spermatogène – Staphylocoque doré (bactérie puissante) – Système immunitaire (stimulant) – Teigne (infection des cheveux et des poils) – Températures extrêmes (résister au froid) – Thyroïde et parathyroïde (régulation) – Toux chronique – Ulcère d’estomac (ulcère gastrique) – Vaccins (limiter les éventuels effets secondaires) – Vaginite mycose irritation vaginale – Varicelle (même virus que le Zona) – Varices (dilatation des veines) insuffisance veineuse – Verrues (verrucides) – Verrues verrue plantaire – Vers intestinaux parasites intestinaux – Vitiligo (dépigmentation de la peau) – Zona.

Usage Interne :
En usage interne l’Ail est utilisé en prophylaxie et en traitement des maladies infectieuses (grippe, typhoïde, diphtérie), en traitement des diarrhées et dysenteries, des affections pulmonaires (tuberculose, bronchites chroniques), de l’asthme et des emphysèmes, ainsi que de la coqueluche. Il est aussi utile en cas d’asthénie, de fatigue cardiaque, dans le traitement de certaines tachycardies, de l‘hypertension artérielle, et autres troubles circulatoires. L’Ail est aussi réputé dans le traitement de l’artériosclérose, des rhumatismes, de la goutte, de la lithiase urinaire et pour lutter contre les parasites intestinaux (ascaris, oxyures, ténia). L’Ail peut soigner bien d’autres maladies encore, qu’il serait fastidieux de nommer toutes ici, l’Ail étant en effet depuis longtemps connu comme étant un remède quasi universel et peu coûteux.
Pour tout cela, prenez l’habitude de manger de l’Ail régulièrement sous forme de condiment, dans vos plats, salades, etc.. Utilisez le alors cru de préférence. Si la mauvaise haleine ne vous rebute pas, vous pouvez aussi manger une à deux gousses d’Ail chaque matin, ainsi que pendant les repas. Vous pouvez aussi chaque soir hacher deux gousses d’Ail avec quelques branches de Persil et ajouter quelques gouttes d’huile d’Olive. Le lendemain matin, en faire une tartine pour le petit déjeuner. Vous pouvez aussi faire des cures discontinues de quelques jours de teinture d’Ail au 1/50 à raison de 10 à 15 gouttes deux fois par jour.
En traitement contre la bronchite, la coqueluche, l’emphysème et l’hypertension, vous pouvez prendre 20 à 30 gouttes d’alcoolature d’Ail deux fois par jour.
Pour vous débarrasser des parasites intestinaux, râpez 3 à 4 gousses d’Ail dans une tasse d’eau ou de lait bouillant, laissez macérer toute la nuit, et boire le mélange le lendemain à jeun. Ce traitement doit être suivi pendant 3 semaines. Vous pouvez aussi faire une décoction de 25 g d’Ail pendant 20 min dans un verre d’eau ou de lait, que vous prendrez à raison de deux verres par jour pendant 34 jours durant la lune descendante. Cette cure est à renouveler chaque mois. Contre les vers intestinaux vous pouvez aussi prendre 20 g de suc d’Ail dans 200 g de lait tiède à jeun. Ou prendre un sirop vermifuge,
constitué de 200 g de gousses d’Ail écrasées que vous laisserez infuser pendant 1 heure dans d’un litre d’eau bouillante, puis passez le tout, et ajoutez 1 kg de sucre. Ce sirop est à prendre à raison de 2 à 3 cuillerées à soupe le matin à jeun.
Pour lutter plus spécifiquement contre les ténias (qui sont des parasites particulièrement coriaces), râpez les gousses d’une grosse tête d’Ail, et faites les bouillir pendant 20 minutes dans du lait. Boire ce mélange chaque matin à jeun jusqu’à expulsion du ver, et ne rien manger avant midi.
Note: L’Ail doit être utilisé avec prudence par les sujets présentant des irritations du tube digestif. Chez les enfants, il est préférable de l’employer modérément. Les femmes allaitant doivent le supprimer de leur alimentation. Il est contreindiqué dans les états d’inflammation violente des voies respiratoires.
Usage Externe :
En usage externe, l’Ail est utilisé contre les cors, les verrues, les durillons, les plaies, les plaies infectées et les ulcères, ainsi que contre les abcès froids, les tumeurs blanches et les kystes. On l’utilise également contre la gale, la teigne, les otalgies et névralgies rhumatismales, la surdité rhumatismale, et contre les piqûres de guêpe et d’insectes.
Contre les tumeurs blanches, faites vous un onguent, constitué d’Ail pilé avec de la graisse et de l’huile, que vous appliquerez sur la tumeur.
Pour désinfecter les plaies et les ulcères, utilisez une solution de suc d’Ail à 10 % avec 1 à 2 % d’alcool, ou faites des compresses de vinaigre d’Ail constitué de 30 g d’Ail râpé que vous ferez macérer pendant 10 jours dans un demi litre de vinaigre.
Contre la gale et la teigne, faites vous des lavages avec une décoction de 6 gousses d’Ail pour un litre d’eau, ou bien des frictions avec un mélange constitué d’une part d’Ail pour deux d’huile camphrée. Ce dernier mélange peut aussi être utilisé en friction contre l’asthénie et la fatigue générale.
Contre la surdité rhumatismale, introduisez un tampon de coton imbibé de suc d’Ail dans l’oreille chaque soir. Pour lutter contre les otalgies, introduisez dans l’oreille une gaze assez longue (pour pouvoir la retirer facilement), contenant une gousse d’Ail râpée.
Contre les cors, les verrues et les durillons, pilez une gousse d’Ail que vous appliquerez le soir en cataplasme frais, en veillant bien à protéger avec un sparadrap les zones de peau saine. Les résultats doivent être visibles au bout de 15 jours. Une autre solution consiste à appliquer une gousse d’ail chaude, cuite au four, plusieurs fois par jour sur la zone à traiter. Vous pouvez aussi couper une rondelle d’Ail que vous appliquerez en la maintenant bien fermement sur la zone à traiter. Ce traitement est à renouveler matin et soir. Contre les verrues et les petits kystes, vous pouvez frotter la zone avec un morceau d’Ail plusieurs fois par jour. A la fin du traitement, faire de petits emplâtres d’argile.
Enfin, contre les piqûres de guêpes et autres insectes, extrayez le dard, puis frottez la piqûre avec un morceau d’Ail.

Propriétés Magiques :

L’Ail était mangé lors des festins en l’honneur d’Hécate, et il était laissé à la croisée des chemins en sacrifice pour Elle.

L’Ail était réputé protéger contre la peste, et il est encore utilisé pour soigner des maladies. Frotter un morceau de gousse d’ail fraîche sur une blessure, puis passez la sous un filet d’eau courante. Une ancienne incantation utilisait l’Ail en protection contre l’hépatite. Pour cela , il suffit de porter 13 gousses d’ail à la fin d’une corde autour du cou pendant 13 jours. Le dernier jour, au milieu de la nuit, marchez jusqu’à l’intersection de 2 rues, enlevez le collier d’ail, laissez le derrière vous et retournez chez vous sans regarder en arrière.

L’Ail est aussi très protecteur. Les marins en emportaient à bord des bateaux pour les protéger du naufrage. Au Moyen-Age les soldats en portaient comme un bouclier, alors que les Romains en mangeaient pour se donner du courage. Placé dans une maison, il protège celle ci contre l’intrusion de démons, contre les voleurs et cambrioleurs, et suspendu au dessus de la porte il repousse les personnes envieuses. L’Ail est particulièrement recommandé pour protéger les maisons neuves.

Porté sur quelqu’un il protège contre le mauvais temps ( les montagnards en portent ), et les monstres, et il sert de bouclier contre les attaques de vos ennemis.

Quand des mauvais esprits sont la, mordez dans de l’Ail pour les faire fuir, ou répandez de la poudre d’ail sur le sol ( si vous ne pouvez pas en manger pendant quelque temps ). L’Ail est aussi placé au dessus des lits des enfants pour les protéger pendant leur sommeil, et les fiancés en portaient une gousse dans leur poche pour avoir de la chance et pour éloigner les démons pendant leur Grand Jour.

Frotté à l’intérieur des pots et des casseroles avant de cuisiner dedans, l’Ail repoussait les vibrations négatives qui pourraient contaminer la nourriture. Quand il est mangé, l’Ail agit comme un aphrodisiaque, et quand un aimant ou de la magnétite est frotté avec de l’Ail il perd alors ses pouvoirs magiques.

HUILE ESSENTIELLE D’AIL –>

DEKnoblauch (Allium sativum) ist eine Pflanzenart aus der Gattung Lauch (Allium). Sie wird als Gewürz- und Heilpflanze genutzt. Anwendung oder *********
Aromatherapie Knoblauch

ENAllium sativum, commonly known as garlic, is a species in the onion genus, Allium.

Advertisements